Menu Fermer

Les oreilles

Les oreilles décollées sont une disgrâce source de complexes, que ce soit chez l’adulte, l’adolescent ou l’enfant , même très jeune, qui peut être l’objet de moqueries de la part de ses camarades. Elles obligent souvent celui qui en est affligé à adoter une coiffure qui les dissimule, et à éviter les situation qui les met en évidence. Or, la correction des oreilles décollées ou otoplastie est la seule intervention de chirurgie esthétique pouvant être envisagée chez le jeune enfant, dès l’âge de 7 ans, à condition que la demande ne soit pas exclusivement parentale. Elle permet ainsi de grandir libéré de ce complexe et de retrouver confiance en soi, mais elle peut également être bénéfique à tout âge car il n’est jamais trop tard pour s’alléger d’une gêne esthétique souvent ancrée depuis de longues années. L’opération, prise en charge par l’assurance maladie, est simple et rapide, elle permet de redonner aux oreilles une forme et un angle normal et rétablit ainsi l’équilibre du visage et son harmonie.

Avant l’intervention :

Avant une otoplastie, deux consultations médicales sont nécessaires pour établir au mieux vos besoins et connaître les recommandations de votre chirurgien plasticien. Lors ces consultations, le chirurgien analyse les défauts au niveau de l’oreille et de l’ensemble du visage.
Un bilan préopératoire est pratiqué pour analyser votre situation médicale et la zone à traiter notamment la qualité de la peau et du cartilage. Après l’examen, le chirurgien expliquera la stratégie opératoire.
Un autre rendez-vous avec votre anesthésiste vous permettra d’évaluer les divers types d’anesthésies possibles dans le cadre d’une chirurgie des oreilles décollées, et celle qui vous est la plus appropriée en fonction de votre âge et de votre tolérance.
La veille de l’intervention, les cheveux doivent être lavés et noués pour les filles.
Le patient ne doit pas avoir pris d’aspirine ou d’anti-inflammatoire 10 jours avant l’intervention.
Le tabac devra être arrêté pour favoriser la cicatrisation.
En fonction du type d’anesthésie, un jeun peut être demandé.

L’opération :

Elle peut être envisagée à partir de 7 ans, âge auquel la croissance de l’oreille est quasi terminée. De plus, une anesthésie locale est plus facilement tolérée à partir de cet âge.
Passé cet âge, l’opération peut être envisagée tout au long de la vie, en évitant cependant la période de la puberté, compte tenu des risques cicatriciels qui y sont liés.
Plusieurs anesthésies sont possible pour la chirurgie des oreilles décollées. Il s’agit d’anesthésie locale pure, d’anesthésie avec neurolept-analgésie ou d’anesthésie générale.
La correction des oreiles décollées dure de 30 à 45 min selon le type d’intervention. Une hospitalisation ambulatoire est suffisante, même en cas d’anesthésie générale.
Une incision est réalisée derrière l’oreille, la peau de l’oreille est décollée et les cartillages sont mis en évidence, le relief et les plicatures sont remodelés en pliant le cartilage, en l’affinant ou en le coupant, en fonction de l’anomalie à corriger.
A la fin de l’intervention, une suture est réalisée au niveau de l’incision, dans le sillon rétro-auriculaire, la cicatrice se trouvera ainsi dissimulée dans un pli naturel de l’oreille et sera invisible.
Les oreilles sont ensuites recouvertes d’un pansement volumineux

Les suites :

L’otoplastie n’est pas une opération douloureuse, les oreilles sont bien sûr sensibles au début. Une douleur modérée peut cependant être présente, elle est calmée par des antalgiques. Après la chirurgie, des ecchymoses (bleus) apparaissent sur l’oreille pendant plusieurs jours ainsi qu’un oedème (oreille gonflée). L’aspect tuméfié de l’oreille à l’ablation du pansement disparaît rapidement. L’oreille peut être momentanément insensible, ceci rentrera dans l’ordre progressivement.
La sortie peut s’effectuer le soir même ou le lendemain de l’opération.
Le pansement est retiré le lendemain chez l’adulte et 3 jours plus tard chez l’enfant. Il faut alors veiller à la propreté des cicatrices en procédant quotidiennement à un nettoyage à l’arrière de l’oreille.
S’ils ne sont pas résorbables, les fils sont retirés vers le huitième jour.
Un arrêt de travail de 5 jours environ est préférable.
Toute activité sportive importante doit être évitée pendant 3 mois.
L’exposition à la chaleur et au froid est déconseillée pendant 1 mois.

Les risques :

Les risques purement liés à l’intervention sont :
– La survenue d’un hématome
– Une infection qui nécessitera un traitement adapté.
– une mauvaise cicatrisation qui peut donner lieu à des cicatrices hypertrophiques.
– Une asymétrie au niveau des oreilles

Les résultats :

Les résultats sont visibles dès l’ablation du pansement mais ils sont définitifs à trois mois,