Menu Fermer

Le botox n’est pas un nouvel arrivé sur le marché, on l’utilise en médecine depuis les années 80 pour le traitement du strabisme et les spasmes involontaires des paupières.
Son utilisation pour corriger les rides d’expression date des années 1990 et il est maintenant reconnu comme un traitement sûr et efficace, qui remplace désormais, pour de nombreux chirurgiens, le lifting frontal, tombé un peu en désuétude.
Il a reçu une autorisation de mise sur le marche ( AMM) pour la correction des rides mais son utilisation est limitée aux chirurgiens et aux dermatologues.

Les rides sont le résultat des contractions répétées des muscles.
Lorsque la peau est jeune et tonique, ces contractions n’ont aucune incidence, mais avec l’âge, la peau devient moins élastique et les contractions forment des rides qui deviennent permanentes.
Les injections de botox permettent de bloquer les contractions involontaires des muscles et de les relaxer, ce qui amène un aplanissement de la ride ou une disparition totale si celle ci est peu marquée.
Le chirurgien pique dans les muscles responsable des contractions et injecte une dose plus ou moins importante de produit en fonction de l’effet qu’il veut obtenir. Plus le muscle sera fort, plus la dose devra être important pour le relaxer. De même, on injectera à un homme davantage de produit car ses muscles sont plus forts que ceux d’une femme.

Les indications du botox.

Le botox est surtout utilisé sur le haut du visage, au niveau de la ride du lion ( ride horizontale entre les deux sourcils), qui donne au visage un air dur et fatigué, ainsi que sur les rides frontales et celles de la patte d’oie ( autour des yeux ).
Cependant, de nouvelles indications du botox apparaissent.
– Les ridules verticales du contour de la bouche, le fameux « plissé soleil », aggravé par la cigarette, les mouvements répétés de la bouche et l’âge, peuvent être désormais traités par l’injection de toxine botulique, mais il conviendra d’être prudent et ne pas injecter trop près de la lèvre rouge pour ne pas la paralyser.
– Le sourire gingival ( qui laisse apparaître les gencives lorsqu’on sourit ) peut être amélioré grâce à la toxine botulique. Il suffit pour cela d’injecter du produit au niveau du muscle qui permet de fermer la bouche ( à la base du nez ) pour l’empêcher de se contracter plus que nécessaire. Attention, cette correction est très délicate et il convient pour cela d’avoir recours à un praticien expérimenté.
– Au niveau du nez, il est possible d’atténuer les petites rides horizontales, résultat d’un froncement exagéré du nez, ou de jouer sur les muscles afin d’abaisser la pointe du nez ou, au contraire, de la remonter légèrement si elle a tendance à plonger.
– Les plis d’amertume ( petites rides au coin des lèvres ) peuvent être atténués par des injections au niveau du muscle responsable de l’abaissement de la commissure des lèvres.
– L’hypersudation des aisselles et des mains peut s’atténuer grâce à des injections. Les patients traités par la toxine botulique pour cette indication sont généralement très satisfaits du résultat. Le traitement est à renouveler tous les 4 à 6 mois.

Les résultats.

Les résultats d’une injection de botox apparaissent entre 1 et 5 jours, temps qu’il faut au produit pour agir et bloquer les muscles responsables des froncements. Au bout de 10 jours, les résultats n’évoluent plus.
Les rides sont atténuées, voire supprimées si elles n’étaient pas profondes. Le visage est plus détendu, plus reposé et il paraît plus jeune.
Il faut savoir que le traitement est à renouveler tous les 4 à 6 mois. Cependant, au bout de plusieurs fois, les muscles ont tendance à s’affaiblir et on pourra espacer un peu les séances, sans dépasser deux séances par an, ce qui est le maximum que la prudence impose.
Il faut savoir également que les résultats peuvent être variables d’une personne à l’autre : certains réagiront bien à la toxine botulique qui agira sur eux de manière efficace, d’autres verront peu d’effet. Tout dépend également de la dose injectée : trop faible, elle sera sans effet, trop importante, elle figera les traits, c’est pourquoi la première séance aura pour but de tester l’efficacité du produit sur la patiente et permettra au praticien de pouvoir adapter le traitement.