Menu Fermer

Le laser fraxel

Le fraxel est un laser dont la fonction est de régénérer la peau en profondeur et de la renouveler en surface. Son objectif est de lisser les rides et ridules, d’atténuer les cicatrices et les taches brunes, d’affiner le grain de la peau.
Arrivé en France depuis mars 2006, il a fait l’objet de premiers essais à Paris. Son objectif est de remplacer le laser CO2 qui abrasait la peau en la chauffant et laissait la patiente à des suites longues et douloureuses ( brûlure de la peau, suintements, rougeurs pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois, croutes, donc éviction sociale inévitable).
Avec ce nouveau laser Fraxel, pas d’éviction sociale, simplement un effet gros coup de soleil et un œdème, facilement dissimulable sous un maquillage approprié. (Pas besoin de se cacher chez soi )
Le principe est simple : au lieu d’abraser la peau en une seule séance comme avec le CO2, on ne traite que 25 % à chaque fois, sous forme de micropoints répartis sur l’ensemble du visage. Les impacts microscopiques délivrés par le rayon laser vont pénétrer dans le derme sans léser l’épiderme.
En 4 séances, on renouvelle donc la totalité d’une zone.
De plus, il s’adresse à tous les types de peau, quelque soit leur couleur, et à toutes les parties du visage et du corps. On peut programmer ses séances en toute saison, y compris l’été.

Le protocole.

Aucune anesthésie n’est nécessaire, on applique simplement une heure avant une crème anesthésiante en couche épaisse pour engourdir la peau.
La séance en elle même dure environ 1 heure.
Le médecin badigeonne la zone d’un liquide bleu dont la fonction est d’attirer le rayon.
Il passe ensuite une pièce à main sur les zones sélectionnées en faisant 4 passages en tout, deux fois de façon verticale, puis deux fois de façon horizontale, de manière à effectuer un quadrillage.
Le passage du laser est assez douloureux et plus l’intensité est importante, puis la douleur l’est aussi. Certains patients vont jusqu’à demander l’interruption du traitement tant la douleur leur semble insupportable, mais à ce niveau, chaque personne possède une résistance à la douleur qui lui est propre. On ressent une brûlure, doublée d’une sensation d’échauffement que le médecin calme aussitôt par l’application d’air froid. Les endroits les plus douloureux sont ceux où il y a le moins de graisse et le plus d’os (front, pommettes, contour du visage ) et les plus sensibles ( contour des lèvres, des yeux ).
A l’issue de la séance, le visage est rouge, avec une sensation d’échauffement, et la peau est gonflée, ce qui la fait paraître immédiatement repulpée. Certaines personnes peuvent même avoir un oedème plus ou moins important.
On peut se maquiller juste après si on retourne travailler.
Pour calmer la brûlure due au laser, on peut vaporiser son visage d’eau minérale à l’aide d’un brumisateur.
On applique les jours qui suivent de façon très régulière une crème hydratante et réparatrice.
Les rougeurs s’estompent plus ou moins rapidement selon le type de peau et l’intensité du laser, on peut même peler pendant quelques jours.
Il faut prévoir 4 séances pour un traitement complet, qui devront être espacées de 15 jours minimum.
Le soleil est à proscrire pendant la durée du traitement, les zones traitées devront ensuite être protégées par une crème solaire à indice de protection élevé.

Les résultats.

Le laser fraxel promet une action sur les rides diffuses mais pas sur les sillons profonds ou les rides d’expression, une amélioration du relief de la peau et une atténuation des taches et des rougeurs. L’amélioration est visible dès la fin de la première semaine qui suit chaque séance.
Cependant, les résultats sont très variables d’une personne à l’autre et même si certaines se révèlent satisfaites du fraxel, d’autres ne constatent aucune amélioration notable.

Les risques.

D’après ce qu’on peut lire sur les sites dédiés au laser, le laser est « sans risques » car l’épiderme n’est pas atteint. Oui mais voilà, la réalité est toute autre :
Si le laser est mal utilisé et si l’intensité du rayon est trop forte, il peut se former des croutes qui vont devenir des cicatrices en tombant. Si elles sont peu profondes, les cicatrices vont rapidement s’atténuer et blanchir, mais elles peuvent rester rosées un moment.
Certaines patientes ont aussi constaté que leur peau avait été abîmée par le passage du laser à certains endroits où la peau est trop fine et fragile.
Mais le risque le plus courant est en fait le peu d’efficacité du traitement sur un nombre non négligeable de patientes, c’est pourquoi il convient de bien réfléchir avant d’investir une somme conséquente pour l’ensemble des séances et opter pour un praticien ayant obtenu des résultats probants sur une personne de votre connaissance.

Il existe en outre des contre indications au laser fraxel.

– tendance aux cheloïdes
– roaccutane en cours
– urticaire au chaud, à la pression
– infection bactériologiques ou virales
– allergies aux anesthésiques topiques
– vitiligo, lupus, lichen plan, psoriasis
– injections antérieures de fillers non dégradables