Menu Fermer

Les lèvres

Sommaire : Augmenter le volume des lèvres par :
– Des injections de produits résorbables
– Des implants permanents

Les lèvres trop fines :

Les lèvres fines ont tendance à durcir un visage alors que des lèvres pulpeuses vont donner un air plus juvénile, c’est pourquoi la demande pour réourler la bouche et lui redonner du volume reste importante.
Que les lèvres soient fines de nature ou qu’elles s’amincissent avec l’âge, il existe aujourd’hui une foule de techniques qui permettent de les embellir.

Les injections de produits résorbables :

L’acide hyaluronique :

L’acide hyaluronique est une substance naturellement présente dans l’organisme et qui a tendance à diminuer avec l’âge.
L’injection de cet acide ne nécessite pas de test préalable car l’allergie à ce produit reste exceptionnelle.
Il est couramment utilisé pour combler les rides, les sillons nasogéniens, et pour redonner du volume à de nombreuses parties du visage ( pommettes, joues, tempes…).
On l’utilise également dans les lèvres, pour ourler leur contour, leur donner plus de volume et corriger les rides verticales disgracieuses au dessus de la lèvre supérieure.

Le protocole :

La correction se fait à la seringue. Le médecin injecte un acide hyaluronique très réticulé dont la durée est d’environ 18 mois et qui va se résorber naturellement et progressivement.
Le médecin injecte le produit le long de l’ourlet de la lèvre supérieure afin de lui redonner du volume, puis il remplit la lèvre rouge si la patiente souhaite la rendre plus pulpeuse.
Enfin, pour les rides verticales du dessus de la bouche, le praticien utilisera un acide hyaluronique spécial, destiné aux rides fines, qu’il injectera de façon très minutieuse afin de ne pas exercer une surcorrection qui se révèlerait plus gênante que les rides d’origine.
Un bon praticien se révèlera prudent et procèdera de façon modérée afin de ne pas obtenir des lèvres « en bec de canard ». Une bouche réussie doit rester naturelle et s’intégrer de manière harmonieuse dans le visage.
Il faut savoir que la bouche est une zone particulièrement sensible et que les injections y sont douloureuses.
En conséquence, on peut y appliquer une crème anesthésiante une heure avant l’intervention.
Pour les plus douillettes, une anesthésie est possible, mais tous les praticiens ne la proposent pas.

Les suites :

Les lèvres sont généralement un peu gonflées avec une sensation de « raideur » due au produit. Cependant, on peut reprendre ses activités tout de suite après les injections .

Les techniques d’augmentation durable :

Pour ceux qui sont lassés de la répétition et du coût élevé des injections, il existe désormais des techniques d’augmentation durable qui permettent d’augmenter le volume des lèvres par une petite intervention.

Le permalip :

Il s’agit d’un implant en silicone très souple, ce qui lui permet de s’adapter aux différents mouvements des lèvres sans se faire remarquer .
Inventé aux états unis, par un plasticien de Dallas, il est fabriqué par le laboratoire SurgiSil et a reçu l’agrément de la FDA ( Food and Drug Administration )
Il est utilisé aux états unis depuis six ans et arrive seulement en France, ce qui explique le fait qu’il soit proposé par peu de praticiens )
Il se présente sous la forme d’un spaghetti, effilé à ses extrémités.
Il est disponible en trois longueurs ( 55, 60 et 65 millimètres) et en trois diamètres ( 3, 4 et 5 millimètres ) C’est le diamètres qui déterminera le volume et il sera choisi en fonction des souhaits de la patiente.

Le protocole :

L’opération se fait sous anesthésie locale.
Le chirurgien réalise deux petites incisions aux extrémités des lèvres, puis il utilise une pince pour creuser un tunnel à l’intérieur de la lèvres. Il dépose l’implant à l’intérieur du tunnel réalisé, au milieu de la lèvre, et referme ensuite les micro-incisions avec du fil résorbable.
L’opération dure environ 15 minutes.
Cette opération est contre-indiquée est cas de crise d’herpès ( elle est possible dès que la crise est passée ) en en cas d’injection antérieure de produits de comblement durable
( silicone liquide, par exemple )

Les suites :

Les effets secondaires sont peu importants. Il s’agit d’un oedème et de bleus qui seront résorbés en quelques jours. Une infection ou une cicatrisation difficile au niveau des incisions reste possible mais est extrêmement rare.
On peut ressentir des picotements au niveau des lèvres, dus à l’introduction d’un corps étranger et à la cicatrisation, ceci pendant quelques semaines. La patiente peut également avoir quelques difficultés à ouvrir la bouche pendant quelques jours, avoir du mal à mastiquer, à se brosser les dents, mais les choses rentrent rapidement dans l’ordre.
Enfin, un effet secondaire très fréquent est la sensation de gêne au niveau des lèvres qui limite leur mobilité ( beaucoup n’arrivent plus à siffler, à faire des grimaces ). Ceci dure généralement plusieurs mois pour rentrer entièrement dans l’ordre vers le sixième mois.

Les résultats :

Les résultats sont immédiats et durables. Ils sont généralement très naturels, contrairement aux injections pratiquées avec des produits de comblement permanents.
Les lèvres sont projetées vers l’avant, elles gagnent en volume et en plénitude.
Cependant, il convient d’avoir choisi le bon implant et d’avoir discuté au préalable avec le praticien afin que le résultat soit conforme aux espérances de la patiente, un implant choisi trop gros peut donner lieu à des lèvres trop volumineuses qui seront mal assumées, de même qu’un implant trop petit donnera lieu à des résultats insuffisants.
Notons que si permalip est un implant durable, il n’en est pas moins réversible et peut être retiré très facilement par le médecin si le résultat ne convient pas ou plus à la patiente.